20 ans du Boom Festival : une expérience alternative dans la nature Portugaise

  Actuellement en pleine préparation de mon expatriation chez les Québécois, j’ai décidé de faire une pause et j’ai profité de mes dernières semaines pour vivre l’expérience du Boom Festival, au Portugal.

Le Boom Festival, qu’est ce que c’est ?

Créé en 1997 par Good Mood Production, le Boom est un festival dédié à l’univers psychédélique. Plus de 44 000 festivaliers du monde entier se retrouvent tous les deux ans autour du rafraîchissant lac d’Idanha-a-Nova. L’idée d’aller faire un tour dans ce lieu idyllique me taraudait l’esprit depuis des années. J’avais acheté ma place en 2016, et tu sais quoi ? J’ai procrastiné et j’ai décidé de ne pas m’y rendre… Mais pour la bonne cause. Parce que deux ans plus tard, j’ai organisé mon expédition et ce fut une expérience hors du commun ! Puis c’était les 20 ans du festival alors aucun regret… Si je devais faire un classement des meilleurs festivals, le Boom arriverait en première position. Ceux qui ont participé à cette semaine incroyable partagent indubitablement le même avis que moi. Pour ceux qui n’y étaient pas, Joyeuse Procrastination va t’en  dire un peu plus.

Des scènes hallucinantes

Bien que je ne suis pas une fan avérée de la musique Psytrance, je me suis éprise de la symbiose de ces 4 scènes hallucinantes… La cérémonie d’ouverture débute à la Sacred Fire où percussions et chants sacrés rythment la foule autour du feu.

cérémonie d’ouverture

On se retrouve à la Chill-Out Gardens pour un moment de relaxation dans une ambiance tamisée. Ma scène favorite, la Dance Temple. C’est un véritable sanctuaire dédié au son et l’image psychédélique. Jour et nuit, les basses ne cessent de taper invoquant les plus grands noms de la scène Psytrance.

Dance Temple

Plus petite mais toute aussi impressionnante, l’Alchemy Circle est consacrée à la Techno Psychédélique et Bass Music. 

Ouais, là-bas on danse à poil !

Le site comporte d’innombrables œuvres consacrées au thème de la nature et de la géométrie sacrée. Celles qui m’ont le plus marquées sont les fresques murales peintes par l’artiste Jorge Charrua d’HalfStudio mais aussi l’immanquable sculpture “Emergence” de Daniel Popper

Par Half Studio
Museum of Visionary Art

Il est également possible d’en savoir plus sur la peinture psychédélique en se rendant dans le “Museum of Visionary Art”. Au coucher du soleil, les cracheurs de feux, bolas et hula hoop lumineux sont prêts à déambuler toute la nuit.

Des intervenants du monde entier animent des conférences, workshops autour du bien-être, de la spiritualité, de l’écologie mais aussi de la technologie, des séances de Yoga et des ateliers de méditation. J’ai eu la chance de participer au workshop de danse afro-contemporaine d’Anna Costa.

On se lève tôt pour un cours de Danse Afro-Contemporaine !

Et l’organisation ?

Les organisateurs ont travaillé avec acharnement pour nous accueillir dans le plus grand des respects. Dès notre arrivée, des bénévoles nous donnent des cendriers de poche, programmes, savons et sacs poubelles. Le festival possède deux épiceries où l’on peut trouver des fruits et légumes de saisons issus de l’agriculture biologique. De nombreux points d’eaux sont à disposition, proches des scènes et toilettes. Un hôpital est également ouvert sans interruption. Aux abords du lac, artisans et créateurs nomades exposent leurs vêtements, bijoux et autres créations. C’est l’opportunité de faire des rencontres comme José, créateur de bijoux. 

José au Fleo Market

Face à de telles dispositions, le festival recentre ses valeurs autour du respect de la terre et l’homme, du partage et de l’expérience. De plus, ces fonds proviennent de projets environnementaux et d’initiation sociale comme le projet Boom Karuna Project . Les festivaliers, tous imprégnés par les valeurs fortes établies par l’organisation, étaient bienveillants entre eux et avec l’environnement.

Après une semaine dans une communauté de hippies, me voilà de retour à la réalité. Malgré la chaleur écrasante et la poussière étouffante, ce festival est selon moi l’un des meilleurs festival d’Europe de part son cadre idyllique, son respect de l’environnement et sa richesse artistique.  Je n’ai qu’une hâte : y retourner en 2020 ! On s’y retrouve pour la prochaine édition ? !

 

Texte et images par notre invitée Maud Wargnier 

Site internet : https://www.maudwargnier.com/Instagram : Maud Wgn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *